Yelena Grigorieva interdite de vivre

Yelena Grigorieva, une femme Russe de 41 ans, avait pris la fâcheuse habitude de faire connaître ses humeurs en public, en faveurs des droits des LGBT, des prisonniers politiques, en défaveur de l'annexion de la Crimée par la Russie... Une voix haute s'est tue un vendredi 19 juillet 2019, au soir, à la faveur d'un étranglement et d'un nombre conséquent de coups de couteau au corps et au visage. Ce corps muet s'est effondré dans la rue à Saint-Pétersbourg... tout proche du domicile de la contestataire qui avait été listée dans un site Internet parmi les personnes à tuer pour cause d'homosexualité. Madame Grigorieva avait demandé de l'aide à la police se sentant menacée, la police se rendit disponible quand le cadavre fut bien mort.

Le féminisme en presqu'île de Crozon

Crozon n'est pas épargné par les violences conjugales



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité