La sapiosexualité ou l'attirance intellectuelle qui fait ricaner les imbéciles

04 août 2019 - La planète toute entière et quelques martiens infiltrés apprennent que la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes se sent sapiosexuelle grâce à une interview dans la presse. La grande majorité du peuple ignorant les contours de la pratique, Marlène Schiappa détonna. Quand une femme détonne, il y a toujours un mâle dominé par sa stupidité qui ponctue la séquence. Ce jour là, la stupidité éjacula de la pensée du maire de Villedieu-le-Chateau : « On savait déjà qu'elle était reine de la pipe, d'après ses confessions ! Mais si en plus elle réfléchit pendant qu'elle suce... où va t-on ?». A cet instant, il est désormais peu probable que la sapiosexuelle politique entre en contact avec l'hétérosexuel limité car la sapiosexualité se ressent dans un contexte d'intelligence, de sagesse. L'attirance guidée par l'intelligence du partenaire, pas plus, pas moins - ce n'est donc pas une pratique sexuelle mais la recherche d'un contexte intellectuel pour nouer une relation intime... Certains vont sourire pour éviter de ricaner, mais connait-on tous les élans du désir ? Absolument non, et ce sont souvent les femmes dont les attentes sont infinies qui subissent l'abstinence de leurs aspirations pour éviter tout contact avec la médiocrité masculine.

Le féminisme en presqu'île de Crozon



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité