Les récidivistes bénéficient des droits de l'homme au dépend de ceux des femmes

27 août 2019. En libération conditionnelle en compagnie d'un suivi psychiatrique, un homme de 53 ans et quelques viols au compteur a tenté de tripoter deux adolescentes de 14 ans dans un jardin public, il s'en est fallu de peu pour que la main baladeuse n'entraîne l'indélicatesse plus en avant. Comparution immédiate au tribunal : une facture de 10 mois de prison ferme est présentée à cet obsédé aussi imperméable à la psychiatrie qu'indifférent à la vie carcérale tant son vice lui procure une délectation inégalable...

Les récidivistes irrécupérables bénéficient de la protection des droits de l'homme, la justice ne peut intervenir par anticipation; pendant que les femmes subissent l'absence d'un droit des femmes à vivre sans danger. Sans être agressée sous témoins, une femme ne peut se prémunir de rien.

Le féminisme en presqu'île de Crozon



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité