Le sexisme dans la publicité en crise d'imagination

17 août 2019 - En juin 2019, le Royaume-Uni interdit les publicités reflétant les stéréotypes de genre, c'est à dire les argumentaires commerciaux entretenant les clichés sexistes. L’agence nationale en charge de la réglementation du secteur publicitaire (ASA) interdit une publicité Volskwagen montrant des campeurs sur une falaise, deux astronautes masculins, un athlète amputé d’une jambe, une femme assise sur un banc public proche d'un landau qui lui appartient avec un slogan « Quand on apprend à s’adapter, on peut atteindre des sommets ». Le sommet de la femme étant semble t-il la maternité, pendant que les hommes poussent leurs limites dans des situations extrêmes.

Les commentaires des internautes fustigent cet emportement vers la pensée unique. La pensée unique jusqu'ici était de croire que la femme n'avait qu'un avenir maternel en dehors de tout avenir social. Cela ne dérangeait pas ce qui n'en souffrait pas, autant dire une grande majorité des hommes. Le sexisme étant une façon de vivre traditionnelle, le moindre progressisme est vécu par les esprits conservateurs comme une violence psychologique. La puissance des mauvaises habitudes de vie élevée au rang de la tradition bénéfique... Dans les générations futures imprégnées d'égalités effectives, celles-ci consulteront l'historique des mentalités passées en s'étonnant de l'accoutumance au sexisme ambiant, ce dernier élevé au rang de culture primordiale. La publicité est une culture bien plus directive que la visite d'une exposition de peinture.

Le féminisme en presqu'île de Crozon



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité