Le G7 des plantes vertes décoratives

25 août 2019 - Les premières dames du G7 de Biarritz : Melania Trump - Akie Abe - Cecilia Morel - Jenny Morrisson - Malgorzata Tusk - Adele Malpass - furent emmenées par la contrainte du protocole en compagnie de Brigitte Macron à prendre un bain de culture basque, entre chants et danses, musée et shopping - Brigitte offrit une serviette de plage à chacune et du piment d'Espelette dont le vendeur avait bien précisé que la consommation était énergisante. Une énergie libératrice qui permettrait peut-être aux premières potiches du monde masculin d'occuper des fonctions significatives autres que celles d'articles de protocole, serviettes éponges du mari politique.

Les messieurs "présidentiés" pendant ce temps, en compagnie d'une femme - Angela Merkel dont le mari est resté à la maison, papotent à propos de la bombe atomique Iranienne, des feux de forêt amazoniens, du commerce mondial et très brièvement de l'égalité femmes-hommes dans la société. Débats qui eurent pu être confiés à des femmes de présidents car tant que ce seront les hommes qui parleront de l'avenir des femmes, cet avenir ressemblera toujours au passé végétatif des plantes vertes décoratives.

Emmanuel Macron, Donald Trump, Shinzo Abe, Giuseppe Conte, Boris Johnson, Justin Trudeau, Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk ont constitué le G7 2019. Quelques épouses sont manquantes pour cause de séparations ou d'indifférence à la politique maritale.

Au final, deux photos, l'une officielle avec les membres du G7 et les invités de marque et donc la présence d'une seule femme, la chancelière Allemande Angela Merkel,23 hommes 1 femme; l'autre officieuse, la même, avec les potiches qui se mêlent au joyeux groupe de mâles dominants... Les femmes ne sont toujours pas officielles !

Quelques voix féminines se sont élevées : "Où sont les femmes ? Merci Angela d’être là. Le monde n’irait pas mieux si la moitié de l’humanité n’était pas éliminée ? Plus harmonieux, plus efficace et plus de valeurs humaines avant certains rapports de force typiquement masculin ?" Ségolène Royal - femme politique socialiste ancienne candidate des présidentielles françaises. La journaliste Arlette Chabot assimile le rôle des épouses du G7 à une ringardise d'un autre temps d'autant que le sujet de l'égalité femmes-hommes était au menu masculin des vaines discussions approximatives.

Le féminisme en presqu'île de Crozon



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité