Le festival annuel de la presqu'île de Crozon présente son côté sombre 2019 selon la préfecture

6 août 2019. En trois jours, 733 personnes ont été secourues médicalement sur les 60 000 festivaliers en fête.

75 gendarmes ont relevé 24 infractions dans le domaine des stupéfiants, un cas de coups et blessures volontaires, un cas de circulation de fausse monnaie et deux signalements d’agression sexuelle. Les victimes n’ont pas souhaité déposer plainte. Trop compliqué, trop astreignant... D'ailleurs risquer de se voir à court de preuves évidentes en place publique, n'incite pas aux démarches judiciaires...

Combien d'agressions sexuelles sont-elles ainsi escamotées ? Le climat est malsain et en défaveur des femmes dans une manifestation festive durant laquelle la musique de la bière couvre les cris des victimes. Il est consternant d'admettre qu'il existe une part de risque, pour une femme, de se présenter à un festival de musique alors qu'aucun homme n'aura la moindre appréhension à s'y amuser avec toutes les outrances qui lui plairont. La notion de risque à vivre ses envies est une des plus grandes injustices vitales qu'ont à supporter les femmes.

Le féminisme en presqu'île de Crozon



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité