Comment se séparer quand on est une princesse ?

27 juillet 2019 - Une princesse, fille d'un roi défunt célèbre, se réfugie au Royaume-Uni pour demander à être placée sous ordonnance de protection contre un mariage forcé et sous une ordonnance de protection contre des brutalités ainsi que pour réclamer la garde de ses enfants ceci devant un juge aux affaires familiales de la Haute Cour de justice de Londres. Le mari souverain resté en Orient ne reconnaît ni les violences, ni la mise sous "séquestration" de sa femme et réclame la garde des enfants tout en refusant l'hypothèse même d'un divorce préférant parler d'arrangements du couple. La volonté de partir d'une femme confrontée au déni du mari, un classique international !

Le fait-divers ordinaire ainsi répertorié semble indiquer qu'une justice sait être à l'écoute d'une femme en difficulté de couple de par le fait de son statut social privilégié. Combien d'étrangères bénéficient-elles d'attentions judiciaires hors de leurs frontières ? Le fait que l'argent soit un facteur d'influence dans la résolution des conflits conjugaux souligne toute l'ampleur des inégalités femmes hommes face aux droits les plus élémentaires d'assistance équitable. Une femme riche, d'où qu'elle vienne, où qu'elle aille est écoutée; une pauvre est négligée jusqu'à l'absurdité administrative.

Le féminisme en presqu'île de Crozon

Crozon n'est pas épargné par les violences conjugales



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité