Vos rapports sexuels, vos ovulations, vos humeurs, votre vie privée en applications

09 septembre 2019 - Des femmes téléchargent des applications (programmes) sur leur téléphone portable par l'intermédiaire d'une connexion Internet. Des applications qui en façade offrent la possibilité de suivre un cycle menstruel, une ovulation... Toutes sortes de menus détails intimes qui sont sensés être coincés dans la charte de confidentialité du site Internet et qui se retrouvent récupérés par la magie des intrusions abusives par des réseaux sociaux avides d'informations personnelles sans que les utilisatrices ne soient à aucun moment informées de cette propagation... Des femmes qui préfèrent enregistrer la nature et la périodicité de leurs rapports sexuels dans une gentille application gratuite toujours prête à rendre service plutôt que de consulter un médecin cupide qui ne pense qu'à faire payer une consultation.

Chaque utilisatrice est invitée à enregistrer sa libido, son humeur, afin de découvrir sa fertilité... Le tout est servi par des graphiques des rapports de santé intelligents à partager avec le médecin qui est peut-être le seul terrien à ne pas connaître l'humeur sexuelle de sa patiente... Le bilan de santé par programmation informatique interposée semble plaire aux consommatrices et paraît déplaire à des ONG qui tentent de restreindre les violations du domaine privé...

Une femme supporte mal la curiosité de sa voisine qui lui demande des nouvelles de sa santé mais s'émoustille copieusement à enregistrer ses bruissements vaginaux dans son téléphone portable. L'indiscrétion ne commère plus, elle entre en partage avec le commerce international.

Le féminisme en presqu'île de Crozon

Crozon n'est pas épargné par les violences conjugales



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité