L'action de groupe pour juger des inégalités salariales hommes femmes

Le 4 juin 2019, huit salariées de la Caisse d'Épargne Ile-de-France ont entamé une action de groupe pour discrimination envers les femmes à propos des différenciations de traitement à propos de la grilles des salaires et des progressions au sein de l'entreprise par rapport aux hommes à postes équivalents et compétences équivalentes. La Caisse d'épargne Ile-de-France est la première entreprise visée par une action de groupe de ce type en France. Un huissier a déposé au siège de l'entreprise privée une mise en demeure de la Confédération générale du travail (CGT) enjoignant à la direction de cesser la discrimination salariale envers les femmes. Un délai de six mois est octroyé pour que l'équité soit appliquée à défaut de quoi une action en justice serait entamée.

Le directeur des ressources humaines conteste les reproches et déclare être surpris. Les chiffres du supposé préjudice avancé par le syndicat et les plaignantes sont jugés trompeurs : 350 à 700€ mensuels de différences salariales et l'accès aux promotions favorables aux hommes alors qu'ils sont minoritaires dans l'organigramme. L'action de groupe appliquée aux affaires de discrimination au travail existe depuis une loi de 2016 qui permet à un juge d'ordonner des mesures pour mettre fin aux discriminations et réparer le préjudice subi.

Les plaignantes interrogées par les médias témoignent toutes de leurs parcours professionnels entravés et des refus répétés envers les augmentations de salaires réclamées et les attributions de poste rejetées. Ces femmes dans un premier temps ont estimé que cela venait d'elles individuellement. Elles se sont mises à douter de leurs compétences mais en croisant leurs propres expériences, elles ont estimé qu'il s'agissait d'ostracisme. La plus cruelle des injustices est de s'habituer à sa propre déconsidération - chaque jour se sentir amoindrie et vivre ainsi dans la sous-estime de soi.

Le féminisme en presqu'île de Crozon



Sondage d'opinion sur le féminisme

Sondage sur la condition féminine dans la ruralité